Les histoires

Il était une fois...

La microbrasserie Le Secret des Dieux, bien que toute nouvelle dans le paysage brassicole québécois, s’implante dans un milieu rempli d’histoires, de légendes et de secrets. Il est important de se les rappeler de temps en temps, car comme le disait un dénommé Alain, « L’histoire est un grand présent, et pas seulement un passé ».

Les lieux

Le bâtiment

Ce ne sont pas les pierres qui bâtissent la maison, mais les hôtes.

Au début des années 2010, le monastère construit quelques 80 ans plus tôt dans le village d’Estcourt, devient vacant. S’en suivent alors de nombreux échanges entre les 3 partenaires actuels afin de redonner vie à ce bâtiment rempli d’histoire. La prémisse de leur projet était de recréer à Pohénégamook un endroit où il fait bon venir, où les gens aiment se retrouver et venir jaser entre amis. Ils voulaient redynamiser leur milieu.

Les légendes

Là où les faits historiques sont transformés en merveilleux.

Le Monastère

Le silence et la dévotion

Les travaux de construction du monastère débutent officiellement le 20 mai 1929. Le contrat de construction du monastère est pris par le Curé Drapeau de Sully pour la somme de trente mille dollars.

En moyenne, sept Pères et trois Frères y habitent de façon continue. Au matin du 18 janvier 1930, une première messe est célébrée.

La Frontière

À cause d’une soirée bien arrosée

Le petit village d’Estcourt peut se vanter d’avoir quelque chose de bien particulier : une frontière canado-américaine comportant une voie quasi sans issue du côté américain et d’autre part, des maisons séparées en deux par la ligne frontalière. Mais comment en est-on arrivé à cette particularité ?

Historiquement, les indiens Malécites utilisaient la route du portage pour se déplacer sur leur territoire qui s’étendait de la rivière Saint-Jean, qui se jette dans la Baie de Fundy, jusqu’au Fleuve Saint-Laurent. Une de ces routes de portage passait par le lac Pohénégamook.

Ponik

Les apparitions se multiplient

De renommée internationale, Ponik demeure très discret. Le mystère qui l’entoure nourrit et enrichit l’imaginaire. Légendaire rumeur ou vérité, à vous de nuancer l’histoire en venant défier Ponik lors de votre séjour à Pohénégamook.

On rapporte que les premières apparitions de la bête du lac remontent au début de la colonisation, vers 1874. Plusieurs habitants s’abstiennent de naviguer par crainte de croiser la mystérieuse bête et, de génération en génération, la nouvelle se transmet.

Toutefois, l’histoire ne fait pas grand bruit. C’est surtout en 1957-1958, lors du dynamitage effectué pour la rénovation de la route 289 qui borde le lac, que les apparitions se multiplient. La rumeur se répand comme une traînée de poudre, les médias s’emparent de l’affaire et les journalistes viennent de toutes parts.

La Contrebande

Les âmes des résidents sont en péril

En 1923, le curé du village de Sully, l’abbé Drapeau, était un homme énergique et prêt à tout pour s’occuper de la morale de la population chrétienne d’Estcourt. En effet, des débits de boisson qui se tiennent dans ce quartier le long des lignes américaines conduisent à la débauche et mettent en péril les âmes des gens de ce village.

La loi de la prohibition qui interdisait la production et la vente de l’alcool aux États-Unis venait faire augmenter la production et le trafic le long de la frontière. De même, en 1921 au Québec on instaura la taxe sur l’alcool et la Commission des liqueurs. Et seules les municipalités de plus de 5 000 habitants pouvaient avoir leur Commission des liqueurs. Un beau cocktail pour accroître et favoriser la contrebande au sein des communautés rurales. Notre réseau routier et ferroviaire vers le Nouveau-Brunswick et les États-Unis fait que nous sommes géographiquement très bien placés pour le développement du commerce illégal de la boisson.

 

Les propriétaires

Un trio de l'enfer...

Les propriétaires

Un trio de l'enfer...

Le Secret des Dieux, c’est d’abord et avant tout, une entreprise fondée par 3 jeunes entrepreneurs désireux de revitaliser leur coin de pays et de démontrer que tout est possible. Trois jeunes dynamiques qui n’ont pas eu froid aux yeux afin de vous offrir une microbrasserie digne de ce nom.

Daniel Blier, fort d’expériences de travail diversifiées, brasseur artisan (et amateur) depuis de nombreuses années a perfectionné son art en suivant nombre de formations.

Véronique et Nellie Levasseur, deux sœurs entrepreneures œuvrent depuis plusieurs années au sein d’entreprises dynamiques à Pohénégamook. En tant que gestionnaires, le développement de leur municipalité leur est primordial et elles sont sans cesse à l’affût de nouveaux projets pouvant redynamiser leur région.

1252, chemin Guérette, Pohénégamook, QC G0L 1J0
418 859-DIEU (3438)info@lesecretdesdieux.com

Tous droits réservés. Copyright © 2018 Secret des Dieux
Conception Web Tactic